vendredi 19 novembre 2010

The Experiment

On ne pouvait pas en parler tant qu'Antoine n'y avait pas participé, histoire d'éviter de tout spoiler, mais maintenant que Moumou est passé sur la fameuse chaise de dentiste, nous pouvons enfin vous révéler les détails de l'expérience sordide à laquelle Ben et Lorent nous ont soumis.

En ce qui concerne K et moi, c'est mardi dernier que nous sommes passés à la casserole. C'était donc également l'occasion de découvrir le lieu où officient nos deux machines préférées, la fameuse Polytech. Antoine aura d'ailleurs plus tard les mots exacts pour décrire l'endroit : "On dirait Poudlard mais en moderne". Il est vrai qu'avec ces escaliers s'entremêlant de manière assez chaotique et ses portraits encadrés un peu cheap des professeurs au rez-de-chaussée, l'établissement n'est pas sans similitude avec certains éléments décrits dans les aventures du sorcier bigleux. A la différence près que les murs sont peints de couleurs assez flashy et que les nombreuses vitres donnant sur les innombrables pools remplis de pc semblent être là juste pour rappeler à tous qu'à la Polytech, on a du fric à dépenser.

Soit, nous pénétrons finalement dans le bureau assez cosy dans lequel bossent nos deux compères. Vu qu'ils sont seuls dedans, la salle n'est pas immense mais tout de même très bien aménagée, avec trois bureaux, trente ordinateurs portables et une cinquantaine d'écrans plats. A l'aise. Et milieu de tout ça, on retrouve bien sûr le fameux Eye Tracker et la non moins célèbre chaise qui lui est associé.



K est la première a passé l'expérience. Je quitte donc la pièce accompagné de Lorent afin de ne pas déranger le premier cobaye. José en profite pour me faire un tour plus complet de la fac au cours duquel nous constaterons que la Polytech a vraiment trop de thunes, qu'il y a au moins dix cafétarias et que les tshirts des Canadiens sont vraiment cool. Ah et j'aurais aussi droit à un Pepsi gratos. Qu'il est bon prince ce Lorent.

L'expérience n'a pas encore commencé que K en a déjà marre.

Une petite heure plus tard, nous regagnons le labo pile au bon moment puisque K vient de finir l'expérience. Elle a l'air de "s'être fait chier grave". Elle quitte donc à son tour la pièce, accompagnée de Ben, tandis que je m'installe.

La première étape du bidule consiste à paramétrer l'Eye Tracker de sorte qu'il détecte correctement les mouvements du visage. On apprendra par la suite qu'Antoine dispose d'un visage standard parfait reconnu immédiatement pour la machine. Il faut croire que K et moi avons des tronches pourries... Cette première étape est tout de même assez longue, environ un quart d'heure.



Une fois tout en place, il est temps de passer à l'épreuve principale : un bon gros questionnaire de 12 questions sur des diagrammes UML. L'idée est que l'Eye Tracker enregistre les mouvements de nos yeux lorsque nous examinons les schémas à la recherche d'une réponse. De cette manière, il devrait être possible, si les résultats de l'expérience sont potables (et c'est pas forcément gagné), de voir quelles implémentations sont les meilleures. Bon, j'espère que j'ai plus ou moins bien résumé l'affaire sinon je connais un chevelu qui va encore m'engueuler... Déjà que j'ai oublié de répondre à une question du test !

"Oh le con, il a passé une question !"


J'approche de la fin du test lorsque K et Ben font leur retour. Nous discutons un peu puis regagnons tous les quatre notre appart pour manger tous ensemble.

"Non, le pattern singe n'est pas une réponse valide !"

L'épilogue de cette palpitante aventure se déroulera quelques jours plus tard. Nous apprendrons en effet tout d'abord que cette taupe de Lorent a oublié d'enregistrer mes résultats. Ensuite, nous serons tous les trois mis au courant du score que nous avons réalisé. Je ne les ai plus en tête, mais c'était pas mal du tout il me semble !

2 commentaires: